Regard International : L’édito ARCLÈS #70

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

 

Retrouvez dans cette rubrique un édito que vous propose ARCLÈS sur le thème de l’international. Ce regard sur l’actualité du monde s’appuie sur de nombreuses sources d’information lues et digérées pour vous.

 

Maladies et remèdes

Les analogies entre les maux économiques,  politiques et sociaux qui courent le monde et les maladies voudraient faire croire à des remèdes universels ou à des traitements type applicables de façon générique. Malheureusement, les situations sont variées et les maux aux symptômes similaires peuvent réclamer des soins différents.

Les tensions et incertitudes des négociations sino-américaines relèvent en apparence de visions économiques divergentes. Mais derrière les déséquilibres des échanges commerciaux et les mots sans tendresse de la diplomatie se profile le point d’achoppement majeur : la possession de la supériorité technologique est visée par deux partenaires qui se comportent comme des adversaires. Cette grille de lecture dont les enjeux sont à moyen terme, explique le brouillard et les changements d’humeurs qui émaillent l’actualité et ses futilités.

En Europe, la Grèce a eu la fièvre mais certains craignent que le mal perdure dans une convalescence programmée jusqu’au delà de 2060 (date du retour espéré aux équilibres de la dette et des budgets). En attendant, les européens se consultent au chevet de ce malade expérimental auprès de qui on guette les effets des potions administrées.

Les Pays d’Europe Centrale et Orientale (dits PECO) s’engagent au 21° siècle dans une crise démographique sans précédent. Derrière les problématiques identifiées de l’emploi et des migrations, se dévoile une dynamique nouvelle touchant les références intellectuelles, l’organisation sociale et le mode d’application de la démocratie puisque les préoccupations dominantes des classes d’âge au pouvoir ne seront en phase avec celles, plus jeunes mais minoritaires devraient apporter transformations et vitalité dans ces pays.

Les transformations en cours au Chili devraient être regardées avec attention ; tant au plan constitutionnel qu’avec celui de l’économie et du social, les changements en préparation peuvent réussir : parce qu’ils sont globaux et que le pays dispose de ressources en réserve. La modernité serait-elle un luxe ?

Pour finir ce tour d’horizon, l’Arabie Saoudite devra réviser sa copie puisque le projet de privatisation d’ARAMCO est un fiasco. A suivre aussi prochainement l’inévitable intervention du FMI pour le Liban qui est entré dans une phase dangereuse parce qu’il ne peut plus s’en sortir seul.

 

Article rédigé par : Benoît Bescond – Consultant ARCLÈS

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone