Expériences Missions : Passer du Monde Militaire à l’Entreprise

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

 

Retrouvez dans cette rubrique le témoignage d’une expérience mission réalisée par ARCLÈS. Cette référence client illustre la variété de nos missions et leur caractère opérationnel.

 

Contexte

Chaque année, de nombreux employés de l’État partent vers le « privé ». Ce sont les contractuels en fin de contrat, les militaires atteignant leur limite d’âge statutaire à un âge souvent jeune, tous ceux qui subissent l’externalisation de leurs métiers, ceux qui choisissent volontairement de quitter la fonction publique, sans oublier les personnes devant abandonner leurs fonctions à la suite d’élections.

Les militaires de carrière qui ont exercé des responsabilités de commandement assez élevées peuvent prétendre à devenir des cadres dirigeants du privé. Cependant, si la reconversion peut paraître simple lorsque l’emploi recouvre des savoir faire similaires dont seul l’environnement change, ce n’est plus le cas lorsque le nouveau poste s’inscrit fortement dans une logique d’entreprise. A cet effet, l’Agence de Reconversion de la Défense (ARD) a fait appel à une prestation externe sur mesure.

 

Mission

ARCLÈS a été retenue pour apporter un accompagnement spécifique permettant à des officiers supérieurs de mieux connaître le fonctionnement de l’entreprise et de son management au milieu du cycle de reconversion globalement annuel organisé par l’ARD.

La formule choisie suit le principe d’une session collective d’une journée avec environ 10 à 12 stagiaires en mode interactif et participatif.

Chez ARCLÈS, l’expérience de plusieurs années d’accompagnement des managers, a identifié trois types de difficultés de la transition entre le monde militaire et le monde civil :

  1. L’articulation sensible entre le sens du collectif et la position individuelle
  2. Le brouillard de la grille hiérarchique avec peu de références statutaires (privé)
  3. La primauté de la vente, inconnue dans le service public.

En portant l’effort sur la compréhension des mécanismes de l’entreprise qui relèvent du management opérationnel et du management stratégique, la formation fait apparaître les grandes différences, notamment la modification du sens du « service à autrui » et les obligations de l’équation économique qui prévalent dans l’entreprise.

Ensuite, la participation à un jeu de quelques heures parachève de façon pratique et ludique la préparation des stagiaires, en revenant utilement sur les essentiels.

 

Bilan

Sur plus de quatre ans, l’accompagnement fourni jusque là au cours de 34 sessions a bénéficié à plus de 300 officiers portant des grades de capitaine à colonel, appartenant aux trois armées.

Toujours appréciée tant par les stagiaires qu’auprès de l’agence ARD, cette formation est reconduite chaque année en constituant un petit réseau de stagiaires. Une grande partie d’entre eux rejoignent des postes ou créent leur propres entreprises, alors que d’autres utilisent les notions acquises pour aller vers l’économie sociale et solidaire, voire dans le bénévolat, en toute connaissance de causes.

Il est ainsi avéré qu’ARCLÈS dispose de l’expérience et des savoir faire pédagogiques pour accompagner des cadres ou futurs cadres selon une approche progressive, valable quelque soit la taille des entreprises et qui ne s’enseigne ni dans les écoles de management, ni dans les manuels.

 

Article rédigé par : Benoit Bescond – Président d’ARCLÈS

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone