Expériences Missions : Augmentation des Capacités de Production

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

 

Retrouvez dans cette rubrique le témoignage d’une expérience mission réalisée par ARCLÈS. Cette référence client illustre la variété de nos missions et leur caractère opérationnel.

 

Contexte

Une PMI du secteur du luxe, fondée il y a plus de 200 ans, rencontrait un problème récurrent de rentabilité, lié à des effets de seuils au niveau de ses processus de production, que le niveau de chiffre d’affaires courant ne permettait pas d’améliorer.

Conscient également que l’équipe de production en place fonctionnait selon une certaine routine sans remise en cause des choix organisationnels, le président souhaitait à la fois augmenter de +50% sa production et adapter son organisation.

La production représente environ 100 personnes et comprend toutes les étapes de transformation de la matière jusqu’au produit fini (industrie de process). L’organisation repose principalement sur 5 ateliers de production (industrie de process) fonctionnant en pipeline. Chaque atelier dispose de ses propres moyens et fonctionne selon ses propres cadences, certains avec qu’un shift, d’autres 2 voire 3 shift en fonction des cadences.

 

Mission

La mission, d’une durée de 1 an, portait à la fois sur un accompagnement collectif des chefs d’ateliers et un accompagnement individuel du directeur de production.

En effet, il était très important d’apporter un accompagnement collectif à l’attention des chefs d’ateliers en vue de libérer les initiatives, les forces de proposition, les énergies positives surement trop bridées, de permettre les partages de connaissance et l’autonomie. A ce stade, il était essentiel de pouvoir constituer une équipe de production soudée, agile, responsable, autonome et actrice de la transformation industrielle à venir malgré les enjeux techniques et les nouvelles incertitudes.

L’objectif essentiel était alors pour le client de réussir le projet « +50% de capacité de production » avec dans 1 an une équipe qui aura grandi et aura appris à travailler ensemble en équipe et à se faire confiance pour remporter des défis non seulement industriels, mais aussi humains, organisationnels et managériaux.

Également, il était important d’apporter au Directeur de production un accompagnement individuel sous la forme d’un mentorat afin de lui faire prendre conscience progressivement de ses points de progrès, de ses qualités et de ses défauts dans le but d’être le chef de file reconnu et suivi d’une importante transformation industrielle.

La mission s’est déroulée en 2 étapes : phase de 5 mois d’élaboration d’un cahier des charges prenant en compte tous les aspects (cadences, ressources, process, surfaces, moyens, productivité, sécurité, qualité) du projet +50% de production ; phase de 6 mois de mise en œuvre progressive de la nouvelle organisation et montée en capacité (mise en place d’indicateurs de performances) en vue d’atteindre un maximum de production en fin d’année.

 

Bilan

En premier, la première phase du projet a permis d’élaborer un cahier des charges qui permettait +50% de production pour seulement +4% de charge en plus grâce à un gros de travail de simplification de l’organisation et de recherche de productivité (plusieurs chantiers de réaménagement des surfaces, d’augmentation des capacités de production de certains moyens, d’optimisation des organisations de travail).

La phase de mise en œuvre a permis d’assurer la transformation et la préparation de l’équipe aux nouveaux enjeux afin de s’assurer que les objectifs du cahier des charges seront tenus.

Pour cela, les équipes ont participé à environ une centaine d’ateliers collectifs sur toute l’année touchant des sujets comme : délégation et confiance, productivité et idées, expertises et ressources, valeurs d’entreprise, engagement… ; et ont eu droit également entre 5 et 10 entretiens individuels portant sur des problématiques spécifiques. Toute l’équipe a pu alors se rendre compte progressivement que tout problème, une fois bien posé, se résout et aussi prendre conscience de la force du collectif (partage, entre-aide, motivation…).

 

Article rédigé par : Eric Margoto – Directeur associé ARCLÈS

 

Crédit photo : © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone